14 novembre 2017 - Avec des promesses de réduction des coûts, de développement de l'agilité, de croissance des revenus et du passage au tout numérique en matière de fabrication, l'industrie 4.0 devrait favoriser l'innovation produit et l'optimisation des processus internes. Des perspectives qui ne manquent pas de séduire le secteur manufacturier. Mais à quel point les fabricants sont-ils encore éloignés de cet objectif ? Selon une nouvelle étude réalisée par Sapio Research pour le compte de Zetes, le chemin à parcourir est encore long. Surprenant ou non, ce constat révèle l'ampleur des défis qui attendent le secteur ainsi que l'écart important entre les objectifs opérationnels des fabricants et la situation réelle.

Manufacturing report 2017Seuls 29 % des fabricants déclarent comprendre réellement en quoi consiste un réseau d'approvisionnement numérique. De plus, moins de 15 % ont mis en œuvre un tel réseau et estiment que ce concept devrait devenir la norme dans les cinq ans à venir. Le principal frein à l'adoption d'un tel modèle est sans aucun doute le manque de visibilité sur les informations, qui compromet les chances de l'entreprise d'accéder à des renseignements pertinents en temps réel.

Principales observations

À l'heure actuelle, 80 % des entreprises estiment qu'obtenir des renseignements pertinents en provenance de la Supply Chain de bout en bout est une véritable gageure et 75 % déclarent que gérer des informations en temps réel et traiter les renseignements collectés relèvent du défi. Autres conclusions de l'étude :

  • Plus de la moitié (59 %) des répondants ne disposent pas d'une visibilité en temps réel sur les stocks au sein de l'entreprise.
  • 65% n'ont pas la vision en temps réel des calendriers de livraison des fournisseurs.
  • 68 % ne bénéficient pas d'une vue en temps réel sur les volumes de fabrication dans leurs usines.
  • Seulement un tiers des fabricants sont capables d'agréger des informations sur la Supply Chain.
  • Malgré l'essor de l'IoT et l'attrait des réseaux d'approvisionnement numériques, les entreprises s'appuient toujours sur des moyens de communication dépassés (notamment le téléphone, le fax et l'e-mail) pour partager des données critiques.

Il est préoccupant de constater que plus de deux répondants sur trois ne sont pas en mesure d'offrir aux décideurs les informations dont ces derniers ont besoin pour pouvoir prendre des décisions éclairées.
Bien que 89 % des fabricants estiment qu'il est impératif de tirer parti d'une vue unique sur les informations relatives aux opérations Supply Chain, seuls 30 % jouissent d'une visibilité de bout en bout. Les douze mois à venir seront décisifs pour les fabricants, bien décidés à transformer leurs processus opérationnels. Il existe certains signes positifs témoignant d'une volonté de changement fondamental. Ainsi, les répondants souhaitent améliorer la collaboration avec les fournisseurs (38 %), intensifier le suivi des performances des fournisseurs (35 %) et développer un système d'alertes prédictives pour réduire les perturbations (34 %).

Agilité, collaboration et informations en temps réel : le trio gagnant

Comment s'assurer de tirer pleinement profit des avantages de l'ère numérique ? En créant une couche d'informations intégrée alimentée par des systèmes de base, en améliorant la collaboration entre les départements et en garantissant l'accès aux informations pertinentes au moment opportun, partout au sein de la Supply Chain. Mais surtout, en donnant à l'équipe de direction les moyens dont elle a besoin pour prendre les décisions cruciales indispensables pour adopter un modèle de fabrication basé sur la demande et satisfaire, voire dépasser, les attentes des clients. Les avantages sont évidents pour l'entreprise, qui gagne en agilité, obtient un meilleur retour sur les investissements consentis dans des équipements coûteux et réduit les niveaux de stock tout en dégageant les fonds de roulement.

Sébastien Sliski, Directeur général des solutions Supply Chain chez Zetes, estime que « les fabricants savent que l'ensemble du secteur doit se concentrer davantage sur la précision, la rapidité et l'agilité au sein de la Supply Chain globale pour garantir la compétitivité et atteindre le Graal de l'industrie 4.0. Le seul moyen d'arriver à de tels résultats est d'optimiser les processus entre les systèmes nouveaux et existants et de fournir aux principaux intervenants des renseignements pertinents provenant de sources de données en temps réel. »

Selon M. Sliski,

« Il est essentiel de connecter les divers silos d'informations internes et externes et d'harmoniser ces données pour établir des comparaisons valides et soutenir une prise de décision intelligente. La pression sur le secteur est importante. Toutefois, si les fabricants commencent à appliquer des modifications minimes au sein de la Supply Chain et deviennent plus proactifs, ils seront mieux placés pour s'immerger dans l'industrie 4.0 et profiter de ses avantages pour les clients et pour eux-mêmes. »

- FIN -

Dans le cadre de cette étude menée en août 2017, Sapio Research a interrogé 330 cadres supérieurs de divers secteurs manufacturiers en Europe et en Afrique du Sud.

Téléchargez le rapport « Quels obstacles empêchent les fabricants d'améliorer la collaboration et la visibilité sur la Supply Chain ? »